jeudi 9 juillet 2009

Logique téléphonique ?



Clic pour agrandir



Sur les anciens téléphones à cadran rotatif, le "0" était en bas à coté du "9" car il était codé par 10 impulsions égrainées lors du retour mécanique du cadran. Quand ceux-ci ont été remplacés par des claviers à touches 3x3, un chiffre restait en plan. L'ancienne disposition du "0" en bas à proximité du "9" fut conservée.


Des lettres associées aux chiffres servaient à identifier facilement le nom des centraux téléphoniques des grandes villes par groupes de 3. Ainsi, en France, pour Paris: TRUdaine = 878, BALzac = 225, DEFense = 333. Pour appeler TRU 12 34, on numérotait 878 12 34. Quand on est passé aux téléphones à clavier, la même correspondance a été reprise, c'était donc logique de placer les lettres de haut en bas et de gauche à droite. Aucune lettre n'était affectée au "1", réservé aux services.


Sur les claviers de nos ordinateurs portables sans pavé numérique, c'est la même chose: le "0" jouxte le "9" mais se trouve tout à droite! En ce qui concerne ceux munis d'un pavé numérique, là, c'est le grand n'importe quoi, mais le "0" reste en bas !


Avec l'apparition des SMS, révolution alphabétique sur les claviers téléphoniques, mais le "1" conserve sa singularité !


Prochain billet Science:"Quand le petit jaune devient blanc".

4 commentaires:

  1. On peut arguer de parisianisme concernant l'ancienne numérotation alphabétique mnémotechnique, mais c'était un brin poétique. Souvenirs d'anciens films en noir et blanc français et de chansons rappelant la méthode d'appel.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, c'est vrai, plus un petit fond musical d'accordéon et Lino Ventura dans une cabine téléphonique au sous-sol d'un café de paname qui contacte en lousdé un casseur pour monter une équipe de braqueurs qui va s'attaquer à une bijouterie de la place Vendôme.

    RépondreSupprimer
  3. Non ce n'est pas la gendarmerie...

    RépondreSupprimer
  4. Sanzot> Mille sabords! Ectoplasme! Marin d'eau douce! Bachi-bouzouk!

    RépondreSupprimer

Commentaire de :