samedi 22 août 2009

L'enfer est-il exothermique ou endothermique?

Highslide JSLes exégètes et les historiens seraient au paradis ou en enfer si l’on découvrait un jour le probable proto-évangile dont s’est inspiré Saint-Jean l'évangéliste pour écrire le plus ancien des quatre canoniques. Les trois autres, dénommés synoptiques parce que racontant des histoires semblables pouvant être mises côte à côte, ne sont que des plagiats plus tardifs du précédent, agrémentés au fil du temps et des volontés de prosélytisme des uns et des autres, de carabistouilles, enjolivures, erreurs cumulatives de traductions plus ou moins volontaires ayant fait gloser les pères de l'Église à n’en plus finir, couper les cheveux en quatre et définir cinq grandes hérésies au Vème siècle de l’ère chrétienne: arianisme, nestorianisme, monophysisme et adoptianisme, principalement. N’oublions jamais qu’avant cette date circulaient une autre bonne vingtaine d’évangiles déclarés apocryphes, recalés par les canonistes.

Il en va de même de nos jours de canulars et «hoaxes» sur Internet. Celui que je vous propose remonte au moins à 1999 et a fait l’objet de nombreux billets par la suite. Son point de départ est hypothétique, probablement américain. Quelques tournures de phrases et expressions, la loi de thermodynamique des gaz privilégiant Boyle à Mariotte, vont dans ce sens. Plus consensuelle, la loi d’Avogadro qui tient compte au moins de la température du gaz serait d'ailleurs à privilégier: R = P0V0/T0

Que ce soit en fait un professeur de philosophie ou de chimie de Washington, de Montréal, de Montpellier ou de Nanterre qui, soi-disant, aurait posé cette question bonus lors d’un partiel à ses étudiants, je m’en tamponne le coquillard comme un malade. Par contre, les commentaires variés qui ont fleuri sous ces billets, parti-pris religieux, sentences foireuses de physiciens à la petite semaine, arguties mettant à jour telle ou telle faute de raisonnement, postulats physiques inadaptés au transcendantal, syllogismes du genre toutes les poules sont donc kleptomanes, l'épaisseur des parois de l’enfer n'est pas définie et j’en passe, sont indubitablement en faveur d'un fait scientifique: la connerie humaine est en expansion constante.

Une fois encore, seuls l’humour et la poésie ne me feront jamais totalement désespérer du genre humain. Je vous livre une mouture de cette question d’examen improbable, fable humoristique bien écrite se foutant par anticipation de tous ceux qui la prendrait au sérieux:

14 commentaires:

  1. Corriger une copie pareille aurait récompensé ma carrière et fourni un grand réconfort les soirs de désespoir qui ont tombés drus jusqu'ici après lecture de platitudes immondes. Je donne 20/2O à la rédaction de ce billet, ex æquo avec l'étudiant virtuel qui m'a fait m'esclaffer réellement.

    RépondreSupprimer
  2. Comme quoi les paparazzi c'est que des langues de putes. C'est pas avec moi qu'il a couché quand j'ai redoublé cinq fois ma septième, mais je peux l'aider pour travailler encore plus mieux à l'école. Je kiffe grave les scienteux et je sais bien dire "Oh my fucking guode !" et "You drive me crazy, grand fou!".

    RépondreSupprimer
  3. BRITNEY Washington23 août 2009 à 20:46:00

    La salope m'a encore grillée comme sur fessebouc. Elle tapine plus vite que moi sur les carrés tout mous de son notbouc.

    RépondreSupprimer
  4. BRITNEY Washington23 août 2009 à 20:57:00

    Na! j'ai bien pu recopier les lettres qui faut lire pour faire plaisir au monsieur qui roule le papier du commentaire dans le fil du téléphone mais le string a pas pu passer. J'ai oublié avant: Macheprot, mon petit chéri, j'ai un trou entre 11:15 PM et 11:30 PM, je peux te redonner la banane, après usage.

    RépondreSupprimer
  5. FARMEUR Micheline23 août 2009 à 21:21:00

    Encore ces deux gourdasses XXL! Pour les papas rassis la Britney elle en connait un rayon. Pour moi, y zont écrit: "Micheline, seul l'autorail n'est pas passé dessus!". Les nuls, je fais toujours attention aux pas sages à niveaux des fois qu'en + un TGV qui double!

    RépondreSupprimer
  6. JANLEFEVRE Monseigneur23 août 2009 à 21:36:00

    Kirie Eleison! Je viens de pénétrer dans Sodome et Gomorrhe. Que font dans cet espace ces femelles du diable qui ne valent pas la string pour les pendre? Monsieur, j'envoie sine die le grand inquisiteur en ces lieux. Préparez le bucher.

    RépondreSupprimer
  7. J'avais dit bien avant 1999 qu'on irait tous au paradis, mais personne ne m'écoute.

    RépondreSupprimer
  8. " Enfer chrétien, du feu. Enfer païen, du feu. Enfer mahométan, du feu. Enfer hindou, des flammes. A en croire les religions, Dieu est né rôtisseur."
    [Victor Hugo]

    RépondreSupprimer
  9. Macheprot> de la part d'un correcteur vachard comme toi, je bois de la petite bière.

    Les trois starlettes> Je persiflais le manque d'humour des commentaires dans les billets proposant cette histoire, les statistiques s'inversent. Bon, pour la poésie, j'attendrai encore un peu.

    Monseigneur> je ne peux que vous serrer la pince. Vous semblez être partisan de la femme au foyer?

    Naref Paul> Mais si, mais si, on vous écoute.

    anonyme> cette citation de notre Victor national indique que vous ne vous êtes pas laissé contaminer par le vent de folie qui a soufflé sur les commentaires antérieurs. Bravo!

    RépondreSupprimer
  10. FARMEUR Micheline24 août 2009 à 15:11:00

    Sachez, Monsieur, que je... je... suis libertine, mais une star à part entière.

    RépondreSupprimer
  11. Fectivement, en entrant votre titre dans Google, j'ai trouvé un listing d'enfer de références. Certains coms sont boulants! L'enfer c'est bien les autres... Quelques uns ici, donnent aussi. Stop Micheline tu sors des rails:) A pisser de rire, le coup du tgv qui double ^¨¨^

    RépondreSupprimer
  12. Micheline> c'est vrai, même une Eurostar qui voit le bout du tunnel.

    Undertaker> Attention, Micheline va vous tomber dessus en affirmant qu'elle n'est pas un vulgaire diurétique.

    RépondreSupprimer
  13. Pierre> ça tourne à Meetic ton blog. Je me fais harponner clairement. Pour une bonne cause tu me diras: le réconfort moral d'un enseignant en désespérance. Désolé pour la Demoiselle, j'ai raté le créneau, mais par contre, tout le trimestre qui va venir, je suis visible dans mon bureau juste à coté de la corde qui pend du plafond pour me pendre quand bon me semblera pendant mes corrections.

    RépondreSupprimer
  14. Macheprot> M'est avis que tu ne devrais pas t'emballer trop vite sur cette affaire. L'habitude d'utiliser des pseudos sur ce blog pourrait te conduire à une cruelle déception.

    RépondreSupprimer

Commentaire de :