dimanche 17 février 2013

Countdown


Le point de départ de cet exercice de programmation en Flash est ludique. Construire une application égrenant le temps séparant une date à venir du temps local actuel, et l’exprimer en  jours, heures, minutes et secondes. Un compte à rebours en somme.

Le calcul du temps se fait en base sexagésimale. L’opérateur arithmétique modulo, qui donne le reste d’une division, est utilisé à profit en cascade. Le recueil du nombre de millisecondes séparant le temps local de la date choisie utilise une fonction Flash ad hoc donnant le nombre de millisecondes séparant deux dates du calendrier après 1970. Les quelques lignes de programmation en rapport sont assez simples. En fait, cet exercice s’est vu étoffé d'une interface graphique rutilante pour entrer date et heure.

Telle quelle, sur une page Internet, l’application a peu d’intérêt puisqu’il faut à chaque ouverture entrer à nouveau la date. Il faudrait travailler coté serveur pour le recueil et la récupération des données. On pourrait, bien entendu, intégrer directement ces données dans l’application, mais ce truc n’aurait alors aucune interactivité et le changement de date serait impossible. On peut aussi utiliser ce machin pour se faire un œuf à la coque...

Note : cliquer dans une fenêtre de saisie pour enter les chiffres au clavier. Pensez à la touche "TAB" pour passer plus rapidement de fenêtre en fenêtre.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash


2 commentaires:

  1. Intéressant, mais trop compliqué pour mes neurones fatiguées... Et je n'en ai guère l'utilité!
    Denis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en conclus que les oeufs à la coque ne font pas ton ordinaire. Mes billets dédiés à certaines expérimentations visant à ne pas trop perdre la main avec le langage orienté objet qu'est Flash sont effectivement d'un intérêt opaque, voire obscure, qui plus est, pour les visiteurs qui ne programment pas dans ce langage. Pour couronner le tout, les tablettes et téléphones élégants d'Apple ne gèrent pas Flash. Cependant, une foule d'applications en ligne (en particulier les lecteurs de médias en flux continu ou streaming, genre You Tube)l'utilisent. Monsieur Jourdain parle en Flash sans le savoir.

      Supprimer

Commentaire de :