mardi 8 février 2011

Que faisiez-vous le dimanche 20 juillet 1969 à 20:17 UTC ?






Il y a quelques jours, j'ai remis la main sur une antique cassette VHS contenant le transfert d'un film en Super 8 effectué durant la seconde quinzaine du mois de juillet 1969. Cela confirme bien qu'en cette année reculée, le cinéma avait déjà été inventé...

A cette époque, j'avais accompagné un groupe d'élèves de troisième de mon ancien ancien lycée. Je faisais partie de l'équipe d'encadrement de la troupe inscrite à un camp de vacances en montagne. Les parents n'avaient peur de rien en pleine révolution culturelle. Les moyens techniques en matière de vidéo dont je disposais lors de la première étape de toutes ces copies en cascade étaient plus que rudimentaires. Après numérisation, j'ai extrait quelques séquences du film en rapport avec la journée dont il est question dans le titre du billet. Nous avions effectué ce jour une longue randonnée nous menant au Brévent puis au Lac Blanc, deux étapes situés dans une chaîne de montagne parallèle à celle du Mont Blanc et dominant la vallée de Chamonix. Notre "camp de base" se trouvait dans un chalet situé au lieu-dit "Les Planards", non loin de cette station de montagne célèbre. Il se trouvait, et se trouve peut-être encore, sur la ligne du train à crémaillère de la Compagnie du Montenvers qui conduit de Chamonix à la Mer de Glace.

De retour au chalet en début de soirée, nous étions descendu à la station, quelques amis et moi, afin de dénicher dans un bar un téléviseur nous permettant d'assister en direct à l'arrivée de l'Homme sur la lune, là ou sa main n'avait encore jamais mis pied. Neil Armstrong, suite à un problème informatique de dernière minute, avait pris les commandes en mode semi-automatique du module lunaire Eagle et, avec Aldrin lui communiquant à haute voix les données de vitesse et d'altitude, avait aluni à 20:17 UTC, le 20 Juillet 1969, 21h 17 heure française, avec à peine 25 secondes de carburant de réserve.

Comme le veut la formule: "Ceux qui me connaissent me reconnaîtront dans ce film tout aussi flou que les retransmissions télévisés de l'époque."

Monsieur l'inspecteur, j'ai donc un alibi en béton...

Clic pour agrandir



Suite à plusieurs réclamations par courriels avertissant le rédacteur de la difficulté à retrouver l'animal caché dans le paysage de la vidéo proposée: photo de votre serviteur, dans les Vosges, en 1969. Celui-ci tient une pomme dans la main gauche. Son visage pétillant d'intelligence indique qu'il vient de découvrir la seconde théorie de la gravitation. Cliché effectué par une jeune fille qui me signalait que ma chemisette contrastait parfaitement sur le feuillage, plutôt que d'affirmer platement que j'étais très beau...

6 commentaires:

  1. Apollon était donc sur les cimes et pas dans la lune pour une fois.

    RépondreSupprimer
  2. Macheprot> sur le coup, pas sûr que tu aies reconnu mes apparitions en caméo au cours de cette vidéo. Quoi qu'il en soit, ton allusion au dieu grec m'a permis de constater que j'avais mal orthographié dans mon lecteur Flash artisanal sa déclinaison anglo-saxonne utilisée pour nommer des missions spatiales .

    RépondreSupprimer
  3. Désolé, je n'ai pas pu voir ça, j'étais en train de me les faire dorer sur une plage de Mururoa....
    Denis

    RépondreSupprimer
  4. Denis> tu étais donc plus mer que montagne en 1969, et plus radioactivité artificielle que naturelle. Aux premières loges pour les essais nucléaires français avec bronzage assuré :)
    Je demande des photos avec la mesure en becquerel du taux d'exposition.

    RépondreSupprimer
  5. Sympa l'ajout des albums photos. Quelques commentaires du dernier m'ont bien fait rire. Le look Woodstock pourrait cependant effrayer les âmes sensibles. J'ai pu te repérer dans la vidéo: ablutions topless ravageuses!

    RépondreSupprimer
  6. Macheprot> L'eau de source glacée des Alpes au lavoir, rien de tel pour raffermir les seins...

    RépondreSupprimer

Commentaire de :