jeudi 1 juillet 2010

Le jardin de Mamie



Le soleil brûlant de Juillet n'a pas arrêté notre valeureux rédacteur. Il a entrepris aujourd'hui un petit reportage photo dans le jardin de Mamie. Cette dernière a d'ailleurs pris du galon pour passer au rang d'arrière-mamie.

Note: utilisez la touche F11 pour visualiser ce diaporama correctement dans votre navigateur sur des moniteurs n'affichant pas une résolution suffisante.

8 commentaires:

  1. Pour qui s’est intéressé de près ou de loin à la gémellité monozygote (vrais jumeaux), deux traits de la relation entre ces deux enfants nés du même œuf sont pratiquement incontournables:

    - Les jumeaux développent souvent dans l’enfance un jargon et un mode de pensée imaginaire qui leur est propre et échappe à la compréhension des services de renseignements tentant d’intercepter leurs propos.

    - Un des jumeaux peut commencer une phrase et le second la terminer: le « Je dirais même plus… » des Dupond-Dupont.

    Ces deux courriels de mes filles adressés quasi concomitamment alors que je leur avais adressé quelques photos figurant dans ce diaporama du jardin de leur grand-mère:

    Jumelle 1
    « Il m'était inconcevable de pouvoir imaginer que le concept de "joyeuseté" puisse être symbolisé par le réel...et pourtant, ces quelques clichés m'ont bien renvoyé l'espace de quelques minutes à ce sentiment indescriptible par les mots qu'est la joyeuseté .... Il y a bien aussi ici quelques gouttes de nostalgie pour un temps passé mais finalement la promesse également d'un futur heureux grâce à la dernière image....
    Merci mon petit Papou pour tout ce concentré d'émotion. »

    Jumelle 2
    « Je vérifiais mes mails avant d'aller au lit ....
    Ces photos sont absolument merveilleuses ! Dire qu'en remontant, tu me disais qu'elles allaient encore toutes être floues ... C'est toute la joyeuseté de chez ma petite mamie que tu as réussi à capturer ... jusqu'à mon petit baigneur final dans sa bassine jaune ! Rien ne manque, tout est là pour celui qui veut comprendre la joyeuseté du jardin de Mamie !
    Merci pour ces images qui, je l'espère, vont m'aider à m'endormir. »

    On notera en particulier le concept néologique de « joyeuseté » développé par les amoureuses du Jardin de Mamie.

    A signaler un courriel du grand frère estimant la bonne qualité technique et esthétique des photos.
    Là on pourrait se répandre en digression sur les modes de fonctionnements émotionnels assez différents des cerveaux mâles et femelles...

    RépondreSupprimer
  2. pour moi, il exprime le frais ce jardin, peut-être grâce aux couleurs pétantes du delphinium et à la douche de ... Gabriel( je suppose).
    Effectivement, Jumelle n°2 a raison : elles sont magnifiques, ces photos !
    Noëlle
    je renonce à mettre mon prénom car mon mot de passe est systématiquement refusé. pffit !

    RépondreSupprimer
  3. Noëlle> merci du compliment. Oups, tu as raison, je me suis trompé, ce sont bien ces fichus delphiniums que je confonds toujours avec des lupins. Je vais devoir me taper la modification dans le diaporama.

    La signature à la fin, du coup, c'est plus facile en ce moment sur Blogger on dirait.

    RépondreSupprimer
  4. quelle efficacité pour les delphiniums !
    j'abuserais si je te demandais le nom des fleurs roses, juste après les pieds d'alouette, dans le diaporama ?
    parce que Mamie a l'air d'avoir le même genre de jardin qu'ici et que je suis toujours à la recherche de fleurs vivaces....
    bon W.E.
    Noëlle

    RépondreSupprimer
  5. Les fleurs roses en question sont probablement des heuchères ou "désespoir du peintre". Les autres fleurs roses du "Jardin de Mamie" dans le secteur évoqué étant des cœurs de Marie (elle en a aussi de blancs) qui sont actuellement défleuris ou des phlox nommés dans le diaporama.

    Vu que ton com semble avoir été adressé non loin d'Heillecourt et que les photos ont été prises à Vandoeuvre, on peut comprendre certaines similitudes!
    Eh oui! Internet nous traque...

    RépondreSupprimer
  6. L'Archange trônant dans sa baignoire Louis XVI - le quatorzième du nom ayant eu la réputation de détester l'eau suite à une noyade évitée de justesse dans l'enfance grâce à l'intervention de sa nourrice - a une bouille qui ressemble étrangement à celle du diabolique Webpupil enfant. Il faudrait donc croire le dicton espagnol qui affirme que le plus sûr endroit où trouver le diable, c'est derrière la croix.

    RépondreSupprimer
  7. je suis désolée de t'avoir importuné ! je n'avais pas fait F 11 et n'avait donc pas vu toutes les annotations !

    RépondreSupprimer
  8. Macheprot> références historiques, dictons ibériques datés (période Torquemada ?), les premiers jours de congés scolaires semblent avoir "dopé" ton intellect. A moins que ce soit une volonté de te mettre à niveau pour le départ de la grande boucle.

    Noëlle> et voilà ce qui arrive quand on navigue sur Internet avec un IPhone. Ah non! cette machine refuse les applications en Flash. Du coup tu n'aurais rien vu du tout...

    RépondreSupprimer

Commentaire de :