dimanche 12 juillet 2009

Promotion par promoteur




Anniversaire de passage à la dizaine supérieure d’un ami du quartier. Conversations à bâtons rompus* autour d'un buffet froid:

- Philippe m’a dit que tu te débrouillais bien en informatique.
- Oui, je prépare un nouveau système d’exploitation pour concurrencer Windows et Linux.
- Non, mais, avec des copains nous nous sommes lancés dans la mise à disposition de lots à bâtir sur des terrains familiaux. On aimerait bien ouvrir un site qui servirait à la promotion.

A partir de la troisième sangria, on se sent en général capable de tout. Le "Webpupil" se sent promu au rang de "Webmaster". Et puis, essayer de concrétiser ses premiers essais de création de sites, pouvait servir de base à un petit challenge. J’ai mordu à l’hameçon, regardé ce que les autres faisaient dans un domaine moins ludique que celui que j'avais exploré jusqu'ici, et après une dizaine de jours de tâtonnements, j’ai mis en ligne ma première mouture.

J’espère que mon travail pourra leur être utile. Maintenant, je vais regarder les tarifs habituellement demandés en pareil cas. Ils vont douiller ! Non, je rigole...


* L'origine de cette expression pourrait remonter au Moyen-âge où on appelait 'bâtons rompus' une tapisserie dont le motif n'était pas un dessin régulier, mais des bâtons entremêlés. Elle viendrait plus probablement du domaine militaire où, battre du tambour 'à bâtons rompus', c'était donner deux coups successifs de chaque baguette, sans produire de roulement continu.

2 commentaires:

  1. "La longue raie"...

    Les volets rouges ... et la taulière, une blonde comaque...

    RépondreSupprimer
  2. Chuuut!... m'étais pensé en dedans la même chose avec ce nom de lieu-dit. L'équipe de promotion doit être composée d'âmes pures, pas d'esprits mal tournés comme les nôtres. J'ai exécuté sans moufter. Faut mettre des lampes rouges dans la rue et ça fera un tabac!

    Ce détail anatomique montre que tu as bien connu aussi Lulu la Nantaise.

    RépondreSupprimer

Commentaire de :