mercredi 2 juillet 2008

Vidéo sur Blogger



Blogger propose depuis quelques temps d'héberger vos vidéos. Ceci va me permettre de soulager l'espace restreint alloué à mes pages personnelles par mon fournisseur d'accès Internet. Moi, je dis: "Excellente initiative". Les vidéos "You Tube" et consoeurs sont volatiles au fil du temps. Voilà de quoi éviter les liens brisés. Je n'ai bien entendu aucune action chez Google ou la marque de boisson commanditaire du clip que je propose en démonstration.

8 commentaires:

  1. Un compliment qui me fait rougir. La France salue l'Inde. Merci de la visite et du commentaire en français.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis toujours septique face à ces services "gratuits". Un peu à l'image de Gmail : quand on lit attentivement le "contrat" d'utilisation de ce service de messagerie gratuit et convivial, Google est propriétaire des mails que tu stockes dans ta boite : il peut allègrement y puiser... Tant que tu ne stockes que des vidéos "non-sensibles" (ton chat en train de faire sa toilette, l'anniversaire de ta belle-mère, etc.), ce n'est pas dramatique. Mais sans tomber dans la paranoïa extrême, dans la mesure du possible, je préfère toujours payer un peu plus cher pour stocker mes gros fichiers (image et vidéo) sur un hébergeur moins invasif et sur lequel je garde un contrôle plus strict...

    RépondreSupprimer
  3. Salut Proc. Content de te retrouver sur la toile. Je suis totalement ta remarque. C'est bien pour cela que je ne stocke pas sur ce genre de serveur les vidéos de ma belle mère en train de faire sa toilette.

    RépondreSupprimer
  4. procastin>> J’ai fait parti de ceux qui avaient choisi le standard VR2000 pour mon premier magnétoscope, le système DAT au démarrage des enregistrements numériques, parié sur Thomson lors de la sortie des premiers micro-ordinateurs, juré que l’argentique ne serait jamais détrôné par la photo numérique en usage grand-public, misé sur les téléviseurs plasma, pensé que Linux allait fortement concurrencer le système d’exploitation Microsoft, pas donné cher du Blu-Ray contre le HD-DVD et possède une belle collection de "canards" (produits tests novateurs mais onéreux lancés par les grands fabricants pour juger d'un éventuel succès public). Pour les fournisseurs d’accès à Internet, je tairais la liste noire de mes choix soldés par des rachats incessants par les concurrents. Google fait effectivement de plus en plus d’ombre à Microsoft dans le domaine de l’internet où se livre une guerre économique dans laquelle il a raflé le versant publicitaire tout en offrant des services «gratuits» après avoir couvert la planète de serveurs dont il ne connaît peut-être pas le nombre exact. Gutenberg a du subir des assauts du style lorsque s’est généralisé son procédé d’imprimerie. J’avais il y a quelques temps ouvert un blog chez un fournisseur qui a mis la clef sous la porte. Pour les "données sensibles", je viens de m'amuser à taper "Procastin" sur un moteur de recherche et j’ai glané un nombre important de commentaires épars de l’auteur. Je pense que les données sensibles, en cas de paranoïa, il faut les garder gravées "Black sur white sur le polaroïd de notre mémoire" comme disait Gainsbar.

    RépondreSupprimer
  5. Cussonet Simon> vous pouvez me ranger aussi dans l'équipe des champions du mauvais choix de cheval dans la course à Longchamps. Votre pseudo me ramène en mémoire la bonne farce de comique troupier que nous avions faite en post-adolescence où je stagne encore bien souvent à un copain. Nous avions collé sur son pare-brise un décalque de faux éclat de verre (drolatique non?)et placé sous un essuie-glace un bristol en guise d'excuse qui portait ces coordonnées: Simon Cussonet - Tussorel (EURE). On savait rire fin de par chez nous!

    RépondreSupprimer
  6. La confidentialité des données informatiques est une douce illusion. Une simple demande judiciaire la fait voler en éclats. Tout fournisseur d'accès se doit de donner in extenso l'historique de vos navigations sur plusieurs années après requête judiciaire. Je ne vous parle même pas de la saisie de vos stockages de masse que certains imaginent illisibles après effacement. Pour rendre totalement illisible un disque dur, par exemple, un bon conseil: le passer dans un incinérateur. Hors du domaine légal, le nombre de logiciels espions, backdoor-kits, chevaux de Troie et autres moyens d'intrusion régulièrement détectés sur nos machines - au point de se demander s'ils ne sont pas commandités par les développeurs de logiciels de protection eux-mêmes - on doit se rendre à l'évidence qu'on travaille, nous les petits particuliers, dans de véritables maisons de verre.

    RépondreSupprimer
  7. Bon, les gars, je proposais une vidéo d'un écureuil qui jonglait avec un gland. Un truc pas sérieux à mon avis. Proc, t'as mis le souk dans les commentaires du billet comme moi quand j'ai dit que la bière pouvait faire grossir dans un de tiens. J'en conclus que le gland est aussi un point sensible.

    RépondreSupprimer

Commentaire de :