lundi 11 juin 2007

Le droit à l'information ?

Dans notre société occidentale, contre les abus des pouvoirs, la presse et les médias ont été, pendant de longues décennies, dans le cadre démocratique, un recours des citoyens et une source d’informations précieuses. Le cinquième pouvoir à l'écoute permanente d’un monde qui ne dort jamais, nous offre même dans la rubrique des faits divers des nouvelles essentielles susceptibles de nous avertir d'accidents domestiques touchant nos frères de race. Ne baissons jamais notre seuil de vigilance et sachons tirer profit de tristes mésaventures livrés au plus proche de leur vérité événementielle.

Dans ce domaine particulier, nos brillants journalistes à l’affut ont souvent la volonté de combattre la rétention d’information, jugeant qu’il est inacceptable de laisser dormir sous le boisseau des faits de quelque nature qu’ils soient. Je vous livre tel quel un fait divers étrange qui a pu échapper à votre vigilance : entendu sur les ondes d’une de nos stations radios nationales. On comprend l'ambition de vérité qui taraude nos vigies médiatiques.


5 commentaires:

  1. Après l'interdiction du lancer de nains, il s'agirait de faire quelque chose pour celui des hamsters propulsés au méthane. Encore un truc qui contribue probablement au réchauffement de la planète. En plus, un message d'avertissement devrait figurer sur les boîtes d'allumettes comme certains avaient voulu le faire sur les boîtes de haricots :" Attention, manger des haricots fait péter".

    RépondreSupprimer
  2. Une raison de plus d'arrêter de fumer pour les proctologues.

    RépondreSupprimer
  3. Un ami qui vous veut du bien14 juin 2007 à 16:39:00

    Je vous incite vivement à contribuer au relèvement de la France en allant cliquer sur le lien ci-dessous

    http://www.delation-gouv.fr/

    RépondreSupprimer
  4. Face à ce fait divers retentissant, je n'en attendais pas moins de vos commentaires sentencieux

    RépondreSupprimer
  5. La dépêche qui décoiffe. J'ai chialé de rire sur le clavier du cybercafé. On a du me prendre pour un ouf échappé de l'asile du coin. S'passe tout de même des trucs zarbis en pays Mormon.

    RépondreSupprimer

Commentaire de :